Envoi du mail en cours
 

Rester connecté

Douleur /
× Douleur et cancer

154 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Articles scientifiques (145)
Cas cliniques (9)
Compte Rendu
Source : IASP 15th World Congress on Pain - International Association for the Study of Pain
Ratio de conversion entre morphine orale et intrathécale
Dr Nathalie Michenot (Hopital André Mignot - CH de Versailles - Le Chesnay) le 11 Octobre 2014
L’administration intrathécale (IT) est une option utile notamment pour les douleurs cancéreuses réfractaires. Dans la littérature, le ratio initial de conversion proposé entre morphine orale et intrathécale est de 1/300, mais sans données publiées confirmant ce choix. Les auteurs ont donc voulu valider ce choix en pratique clinique.
Lire la suite
Compte Rendu
Source : IASP 15th World Congress on Pain - International Association for the Study of Pain
Complications infectieuses de l’administration intrathécale (IT) pour les douleurs cancéreuses
Dr Nathalie Michenot (Hopital André Mignot - CH de Versailles - Le Chesnay) le 11 Octobre 2014
La voie intrathécale est de plus en plus utilisée pour traiter des douleurs réfractaires. Les complications liées au matériel ne sont pas négligeables notamment chez des patients atteints de cancer. Cette étude a évalué le taux d’infections (infection locale et méningite) liées au matériel chez des patients atteints de cancer ayant reçu une administration IT. Il s’agit d’une étude rétrospective portant sur 217 patients de janvier 2006 à août...
Lire la suite
Compte Rendu
Source : IASP 15th World Congress on Pain - International Association for the Study of Pain
L’analgésie intrathécale (IT) dans les douleurs cancéreuses réfractaires : étude rétrospective
Dr Nathalie Michenot (Hopital André Mignot - CH de Versailles - Le Chesnay) le 10 Octobre 2014
Les douleurs cancéreuses sont réfractaires à un traitement antalgique adéquat dans 10 à 15% des cas. A l’hôpital d’Ottawa est utilisé, pour ces patients, un cathéter relié à une chambre implantable SC (dans la région thoracique). Une pompe externe délivre une association d’opioïdes et d’anesthésiques locaux, permettant un suivi en ambulatoire.
Lire la suite
Compte Rendu
Source : IASP 15th World Congress on Pain - International Association for the Study of Pain
Stimulations magnétiques transcrâniennes répétitives sur le cortex moteur dans les douleurs cancéreuses rebelles en situation palliative
Dr Nathalie Michenot (Hopital André Mignot - CH de Versailles - Le Chesnay) le 10 Octobre 2014
Ce poster présente l’expérience du Docteur Nathalie DENIS à NANTES, avec un premier cas de soulagement de douleur réfractaire pelvienne par des stimulations magnétiques transcrâniennes répétitive (rTMS), publié récemment (1), auquel se rajoute un deuxième. La stimulation magnétique transcrânienne du cortex moteur produit un effet antalgique dans la zone corporelle correspondante.
Lire la suite
Compte Rendu
Source : IASP 15th World Congress on Pain - International Association for the Study of Pain
Utilisation de la méthadone à l’institut National du Cancer à Santiago - CHILI
Dr Nathalie Michenot (Hopital André Mignot - CH de Versailles - Le Chesnay) le 9 Octobre 2014
La méthadone dans la douleur cancéreuse est peu utilisée, au Chili, en raison d’une pharmacocinétique complexe. Cependant, en raison de son faible coût et de son efficacité sur les douleurs neuropathiques, son utilisation s’est largement développée à l’Institut National du Cancer à Santiago. Le but de cette étude était d’évaluer la population concernée, le type de douleur, la durée de traitement et les doses administrées.
Lire la suite
Compte Rendu
Source : IASP 15th World Congress on Pain - International Association for the Study of Pain
Essai contrôlé en double aveugle évaluant l’efficacité de la prégabaline dans les douleurs cancéreuses pancréatiques
Dr Nathalie Michenot (Hopital André Mignot - CH de Versailles - Le Chesnay) le 9 Octobre 2014
Les douleurs dans les cancers du pancréas sont souvent sévères nécessitant de fortes doses d’opioïdes. Compte tenu d’une composante neuropathique la prégabaline pourrait être utile comme le suggère un travail récent (1). Le but de cette étude était d’évaluer l’efficacité de la prégabaline chez des patients présentant des douleurs liées à un cancer du pancréas, dans le cadre d’un essai randomisé contre placebo, en deux groupes...
Lire la suite
Compte Rendu
Source : IASP 15th World Congress on Pain - International Association for the Study of Pain
Méthodologie des essais cliniques dans la douleur cancéreuse
Dr Nathalie Michenot (Hopital André Mignot - CH de Versailles - Le Chesnay) le 8 Octobre 2014
Les essais thérapeutiques contrôlés contre placebo représentent la référence. Mais en pratique clinique et sur le plan éthique, il est difficile de réaliser des essais versus placebo chez des patients souffrant de cancer et douloureux. Les problèmes de ces essais sont d’une part le refus des patients de participer au risque de prendre un placebo, et la difficulté d’interpréter
Lire la suite
Compte Rendu
Source : IASP 15th World Congress on Pain - International Association for the Study of Pain
Quelle variation d’intensité de la douleur cancéreuse est pertinente cliniquement ?
Dr Nathalie Michenot (Hopital André Mignot - CH de Versailles - Le Chesnay) le 8 Octobre 2014
Dans la douleur chronique non cancéreuse, les études suggèrent qu’une amélioration de 30% est pertinente sur le plan clinique. Dans les accès douloureux paroxystiques (ADP) chez des patients atteints de cancer un taux similaire de 33% a été rapporté comme significatif (1). Une analyse secondaire des données collectées lors d’un essai chez des patients souffrant de cancer présentant
Lire la suite
Compte Rendu
Source : IASP 15th World Congress on Pain - International Association for the Study of Pain
Essai randomisé en double aveugle, en cross over, évaluant l’efficacité et la tolérance de la nabilone dans les douleurs cancéreuses
Dr Nathalie Michenot (Hopital André Mignot - CH de Versailles - Le Chesnay) le 8 Octobre 2014
La nabilone est un cannabinoïde utilisé comme antalgique, avec une action antiémétique, stimulant l’appétit, et euphorisant. Compte tenu de ces effets importants pour améliorer la qualité de vie, les auteurs se sont interrogés sur l’intérêt de la nabilone chez les patients présentant des douleurs cancéreuses.
Lire la suite
Compte Rendu
Source : IASP 15th World Congress on Pain - International Association for the Study of Pain
Mise au point sur les rotations d’opioïdes et sur la tolérance de la méthadone
Dr Nathalie Michenot (Hopital André Mignot - CH de Versailles - Le Chesnay) le 7 Octobre 2014
Dans cette présentation est évoqué l’intérêt de la méthadone dont l’utilisation s’étend en raison de son efficacité et de son faible coût. Il est souligné l’importance de sélectionner les patients pouvant en bénéficier : faire attention au risque cardiovasculaire, s’assurer d’une bonne compliance au traitement et d’un suivi ; et l’importance d’initier le traitement avec prudence. Des recommandations pour utiliser la méthadone en toute...
Lire la suite
Fiche Pratique
La douleur aiguë paroxystique en oncologie. Problèmes spécifiques posés par la prise en charge des douleurs des métastases osseuses
Pr Richard Trèves (CHRU Dupuytren - Limoges) le 8 Avril 2004
Par Richard Trèves (CHU Dupuytren, Limoges) Questions posées Les questions que l’on se pose devant une suspicion ou une certitude de métastases osseuses sont les suivantes : sommes-nous sûrs du diagnostic ? Nous devons à ce moment là chercher le primitif, même si la métastase osseuse est unique ou apparemment unique, même si la ou les métastases osseuses supposées apparaissent peu douloureuses ; il faut se méfier aussi d’une suspicion qui se solde par une biopsie dirigée dite négative, c’est-à-dire avec une...
Lire la suite
Cas Clinique
Syndrome de Pancoast/Tobias : changement de voie d’administration
Dr Fabrice Lakdja (Institut Bergonié - Bordeaux) le 19 Avril 2002
Un homme de 75 ans a été hospitalisé du fait d’une dissémination métastatique d’un cancer de vessie. Une métastase de l’apex pulmonaire gauche a entraîné un syndrome de Pancoast-Tobias. Le malade présente des douleurs sévères de l’épaule gauche et du bras, en même temps que des dysfonction du plexus brachial inférieur. Les douleurs sont aiguës et majorées par le mouvement. On n’a pu obtenir de soulagement malgré les AINS, le paracétamol-codéine, la morphine, les corticoïdes et l’amitriptyline. La morphine le rend confus : la radiothérapie a été initiée,mais...
Lire la suite
Cas Clinique
Passage niveau 2 à niveau 3
Dr Fabrice Lakdja (Institut Bergonié - Bordeaux) le 19 Avril 2002
Madame Y., 41 ans, mariée, 2 enfants, employée de bureau (60 kg, 1,60m) est traitée par chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, pour adénocarcinome ovarien. 18 mois plus tard : douleurs crurales et sciatiques droites permanentes nociceptives, sans troubles neurologiques, résistantes depuis 15 jours à 6 x 1cp de paracétamol/codéine. Diagnostic: évolution ganglionnaire pré-sacrée et atteinte osseuse de voisinage Il convient de contrôler les douleurs: 1. Soit: 2 cp de paracétamol/ codéine toutes les 4h (360 mg de codéine = 60 mg de morphine = 25mg/h de...
Lire la suite
Cas Clinique
Douleur/cancer sein : attention au diagnostic de douleur psychogène
Dr Fabrice Lakdja (Institut Bergonié - Bordeaux) le 19 Avril 2002
Une femme de 70 ans présente un cancer du sein récidivant. Elle se plaint de douleurs au niveau du sein droit et de la paroi thoracique.(EVA=8) Les symptômes existent depuis un an. Plusieurs opioïdes ont été essayés, mais rapidement arrêtés du fait de vomissements. La mlade a également bénéficié de blocs nerveux neurolytiques. Peu après, la douleur persiste. La malade présente en outre une faiblesse et un inconfort au niveau de la cuisse droite. Elle devient dépressive du fait des échecs thérapeutiques. Il a été considéré que le problème le plus important était de...
Lire la suite
Cas Clinique
Changement de voie d’administration et adjonction d’anesthésiques locaux pour douleurs mécaniques
Dr Fabrice Lakdja (Institut Bergonié - Bordeaux) le 19 Avril 2002
Une femme de 60 ans présentant des métastases de cancer du sein gauche est admise du fait d’une douleur invalidante de la hanche droite et du membre inférieur. La scintigraphie montre des localisations vertébrales lombaires du pelvis et du fémur. La hanche irradiée est indolore, mais la patiente se plaint de douleurs de distribution L5-S1. Une association morphine/dexaméthasone/amitriptyline s’avère insuffisante. Un cathéter épidural inséré en L2-L3 a permis, par l’injection de 10 mg de morphine, un soulagement de bonne qualité. Ultérieurement, une injection continue...
Lire la suite
Cas Clinique
Douleur/cancer du sein : hormonothérapie parfois efficace sur les douleurs
Dr Fabrice Lakdja (Institut Bergonié - Bordeaux) le 19 Avril 2002
Une femme de 75 ans a été mastectomisée pour cancer du sein gauche il y a 30 ans. Elle se présente avec des douleurs du membre supérieur gauche. L’intensité douloureuse augmente régulièrement depuis 18 mois ; il existe en outre une perte de force musculaire de la main et de l’avant-bras. Le bras se tuméfie et bien qu’aucune masse ne soit palpable, un diagnostic de présomption évoque une récurrence tumorale. Elle est traitée par tamoxifène. En 3 mois, la tuméfaction du membre s’atténue, mais les signes neurologiques persistent. La douleur est perçue de manière...
Lire la suite
Cas Clinique
Cancer pulmonaire : la morphine peut induire des douleurs
Dr Fabrice Lakdja (Institut Bergonié - Bordeaux) le 19 Avril 2002
Un homme de 49 ans, présentant un cancer pulmonaire avancé, se plaint de douleurs thoraciques droites depuis le début de la maladie. Le traitement a fait appel à la morphine et au diclofénac. Malgré l’augmentation importante de la morphine per os puis de la morphinothérapie parentérale, et du fait de l’absence de soulagement, la morphine intrathécale a été proposée : 1 mg en test, mais le résultat n’est pas satisfaisant. Une seconde injection de 3 mg a apporté 75% de soulagement. Un système implantable intrathécal a été mis en place. La morphine a été injectée à la...
Lire la suite
QCM (première page)
Douleurs post-mastectomie
Dr Fabrice Lakdja (Institut Bergonié - Bordeaux) le 16 Octobre 2001
Dr Fabrice LAKDJA INSTITUT BERGONIE, Bordeaux Une dame de 63 ans, institutrice en retraite, présente une tumeur de 4 cm de diamètre au niveau du sein droit. Elle subit une mastectomie avec évidemment axillaire après confirmation extemporanée de la malignité. Les suites immédiates sont marquées par des douleurs pariéto-thoraciques antérieures intenses. L’histologie montre un CCI de grade intermédiaire. Une adénopathie sur 13 est envahie. Récepteurs hormonaux positifs +++. Irradiation : pariétale, chaîne mammaire interne, région sus-claviculaire...
Lire la suite
Cas Clinique
Neurotoxicité opioido-induite
Dr Fabrice Lakdja (Institut Bergonié - Bordeaux) le 28 Mai 2001
Madame C., née le 1/07/1937 Motif de consultationNéoformation vessicale diagnostiquée en 1998 traitée par chirurgie première. puis Radiothérapie. En 1999 2 interventions pour fistules iléo-vaginales. Histoire / description douleursDouleurs fesse gauche type de pression permanent (EVA 4/10) et des épisodes paroxystiques d’élancement ( EVA : 7 à 9 /10) irradiant au membre inférieur gauche jusqu’au pied face latérale. Douleurs également vers le pubis et « à coups » vers le sacrum. Douleurs exacerbées...
Lire la suite